Accueil » Brèves

La lune, dix-huitième carte du tarot de Marseille

9 juillet 2014 Pas de commentaires

La Lune, bien plus qu’un satellite aux yeux des humains, a toujours été source de mystère et de fascination. Elle est traditionnellement rattachée à l’archétype maternel/féminin, sauf  dans la mythologie amazonienne où la lune est un être masculin.

Jean_Dodal_Tarot_trump_18

La lune est la dix-huitième lame du tarot de Marseille.

Dans cet arcane majeur, nous sommes plongés dans la nuit mais cette nuit est illuminée par la lune, qui est placée en élement central en haut de la carte. Ce décor évoque le monde des rêves, de l’imaginaire et de l’inconscient.

La lune est représentée avec un visage, le fait qu’il soit représenté de profil a une signification : cela renvoit au fait qu’elle n’a pas fini sa formation, et que cette partie qui reste cachée dans le noir représente le mystère de l’âme, le processus secret et invisible de la gestation, et tout ce qui est caché de manière plus générale.

Au centre de l’eau il y a une sorte de crustacé, un crabe ou une écrevisse. Un crustacé a la particularité d’avoir une carapace pour protéger sa chair, fragile, qui ne supporte pas le contact. Ce qui représente la partie intime de notre être, nos émotions enfouies en nous. Ce crustacé, tourné vers la lune, est est fortement sensible au monde extérieur malgré sa carapace. Comme lui, nous pouvons facilement « chavirer » en cas de grosse marée, par exemple.

Pour en revenir à la lune, elle n’est pas suelemnt une figure féminine mais représente aussi la sagesse ancestrale.

Lors des tirages de tarots, voici les différentes interprétations que vous pourrez rencontrer.

Vu positivement :

-Nuit, repos
-Rêve, imagination, poésie
-Intuition, réceptivité, divination
-Mystère, secret, vérité cachée
-Attraction, magnétisme
-Mère, gestation
-Féminité, sensualité
-Amour fusionnel
-Traversée de la mer, de l’océan

Vu négativement :

-Manque d’energie, pâle reflet
-Chaos, impuissant face aux rythmes extérieurs
-Incertitude, difficulté à trouver la vérité
-Cauchemar, terreur nocturne
-Vampire d’énergie, demandes sans limites, profiteur
-Enfant en manque d’amour maternel
-Dépression, stagnation

Profitons-en pour parler d’une autre représentation de la lune : Diane la chasseresse, déesse de la lune. Faisant partie de la mythologie grecque, c’est une figure emblématique. Soeur jumelle d’Apollon , le dieu de la beauté, elle naît en premier et aide leur mère à accoucher d’Apollon. C’est une des trois déesses vierges de l’Olympe. Elle a un rôle capital puisqu’elle règne sur les monde réfléchi, sur le subconscient.

diane-chasseresse-COUSIN-et-CARON

Hécate, son homologue plus obscur, est aussi la déesse de la Lune. Quand Diane représente le coté positif et rassurant de la lune qui permet d’accéder ensuite au soleil, Hécate est la reine du monde des ténébres. Grâce à ses trois têtes : une de cheval, une de chien et enfin une de sanglier, elle a la puissance de trois dieux réunis.

hecate11

A l’image de la terre mère, la lune est symbole de vie et de fécondité, mais son apparence livide ou spectrale nous rappelle qu’elle peut être aussi vue comme une entrée vers le royaume des morts.

Partagez avec :
  • Digg
  • Twitter
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Wikio FR
  • Google Bookmarks

Laissez un commentaire

Ajoutez votre commentaire ci-dessous, ou créez un rétrolien depuis votre site. Vous pouvez également souscrire à ces commentaires par RSS.

Merci de vous conformer à la netetiquette.

Vous pouvez utiliser ces balises :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>