Accueil » Brèves

Les liens de la tempérance

14 août 2014 Pas de commentaires

La Tempérance est la XIIIIe lame du tarot de Marseille.

En grec ancien, la tempérance est une des quatres vertus cardinales avec la prudence, la force et la justice.

14marseille

Avant d’aller plus loin, signalons que comme la Tempérance, deux autres vertus sont présentes dans les arcanes majeurs du tarot de Marseille : La Force et la Justice.

Comme Aristote l’explicite dans L’Éthique à Nicomaque, la fonction de Tempérance consiste à modérer les plaisirs sensuels en accord avec les impératifs de la «juste raison». C’est pour cela que sur la lame de la Tempérance est représentée une femme en train de verser de l’eau dans une carafe, qui contient du vin.

Dans les Tarots anciens, comme sur le tarot Visconti ou le Tarot dit de Charles VI, la Tempérance est représentée dans sa version la plus commune : une jeune fille versant l’eau d’un récipient dans un autre qui met en avant le sens d’atténuation, d’adoucissement de ce qui est trop attirant, en ligne droite de la conception présentée par Aristote.

Il existe une autre version, celle de Alessandro Sforza, qui date du XVe siècle ou la tempérance est représentée tout à fait autrement :  une femme nue est assise sur le dos d’un cerf, ses épaules tournées en direction de la tête de l’animal. De sa main droite, elle fait tomber l’eau d’une coupe sur son sexe qu’elle couvre de sa main gauche. Là encore, l’instinct, l’animal, se trouve modéré par la pensée : la femme (la raison) domine l’animal (symbole de la nature) et l’eau modère les ardeurs et purifie.

t_3
Cette représentation de la tempérance trouve un écho dans un tableau de Laurent de la Hyre, peintre français du XVIIe siècle.

37.862
En effet dans ce tableau une femme tient dans une main une cruche d’eau pour arroser deux plantes. Ce n’est plus la Tempérance, elle représente l’allégorie de la grammaire comme l’indique le ruban qu’elle a dans son autre main. Sur ce ruban est inscrit en latin « une parole claire et articulée, prononcée correctement ». Bien articulée, la pensée gagne en force, et permet une analyse, une réflexion, qui va contribuer à l’exercice de la tempérance.

La Hyre choisit de représenter différentes disciplines (les Arts libéraux), la grammaire, la géométrie, la dialectique, la rhétorique…  par des femmes, car les termes latins désignant ces enseignements sont des mots féminins. Et à l’époque, on apprend ces disciplines en latin.

Et tout comme le trop-plein d’eau qui s’écoule du pot de fleurs, un surplus de connaissance dans ce domaine, ou dans la connaissance du Tarot de Marseille, ne nuit jamais !

Enfin, comme l’explique le site wahooart « La Hyre est le plus parfait exemple de l’atticisme parisien, l’atticisme fait référence à la région de Grèce nommée l’Attique ; c’est-à-dire un art plein de retenue et de mesure tout à l’opposé des tendances baroques ». « retenue et mesure », La Hyre est donc bien de peintre de la Tempérance.
http://fr.wahooart.com/@@/9GZHDA-Laurent-De-La-Hire-All%C3%A9gorie-de-la-Grammaire

Partagez avec :
  • Digg
  • Twitter
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Wikio FR
  • Google Bookmarks

Laissez un commentaire

Ajoutez votre commentaire ci-dessous, ou créez un rétrolien depuis votre site. Vous pouvez également souscrire à ces commentaires par RSS.

Merci de vous conformer à la netetiquette.

Vous pouvez utiliser ces balises :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>